Derniers commentaires

Merci pour ton témoignage
Vas surtout ...

01/06/2014 @ 04:21:02
par Admin


Bonjour,je suis reconnue fibromialgique depuis 3 ...

14/04/2014 @ 13:55:18
par Decamps Bérengère


bonjour,

12/10/2012 @ 16:51:45
par Dupré


Bjr. Je suis très peinée et ...

03/08/2012 @ 09:30:46
par PTITEMUMU


Bonjour Un neurotoxique et cytotoxique ...

19/05/2012 @ 10:04:42
par Guidez Chantal


Calendrier

Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
Affichage des articles postés en: Avril 2017

14 Avr 2017 

psychiatrie mortelle et déni organisé

Dans cet ouvrage, en se basant sur les faits disponibles, l’auteur de Psychiatrie mortelle et déni organisé montre que la manière dont nous utilisons habituellement les médicaments psychiatriques inflige beaucoup plus de tort qu’elle ne fait du bien. Le professeur et médecin Peter C. Gøtzsche établit que les médicaments psychiatriques tuent chaque année plus d’un demi-million de gens de 65 ans et plus aux États-Unis et en Europe. Ces médicaments sont la troisième cause de décès après les maladies cardiaques et le cancer. Or, la consommation actuelle de psychotropes pourrait être réduite de 90 %, tout en améliorant la santé mentale et physique ainsi que la survie des patients.
Dans son livre, Gøtzsche soutient aussi que les chefs de la psychiatrie – souvent à la solde de l’industrie pharmaceutique – ont créé et promu de nombreux mythes pendant des décennies pour mieux cacher le fait que la psychiatrie biologique a été généralement un échec.


Deadly psychiatry and organised denial

500 000 décès par an en occident à cause des antidépresseurs, somnifères et neuroleptiques
Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.



14 Avr 2017 

Les psychotropes provoquent la plupart des pathologies qu'ils devraient guérir

14 Avr 2017 

"Les patients sont littéralement torturés par les médicaments qu'on leur donne"